6 Régions Naturelles De Colombie : Une Diversité Rare

La connaissance des particularités des cinq régions naturelles de Colombie (ou des six si l’on compte les îles) t’aidera à planifier ton voyage.

Depuis que j’ai commencé à explorer la Colombie (en 2015), la diversité entre ces différentes régions m’a toujours agréablement surpris. C’est comme si je voyageais dans un nouveau pays d’Amérique du Sud à chaque nouvelle région.

  • En passant par la côte caraïbe, tu apprécieras les villes désordonnées et la joie de vivre de leurs habitants.
  • Elle contraste avec la côte Pacifique et ses communautés de pêcheurs isolées et tranquilles le long des plages de sable noir.
  • Si tu t’aventures dans Los Llanos, tu exploreras à cheval des savanes infinies regorgeant d’animaux sauvages ainsi que des rivières colorées.
  • Tu peux aussi décider de pimenter ton voyage en t’arrêtant dans la région sauvage de l’Amazonie pour faire connaissance avec certaines des communautés indigènes.
  • Entre deux expéditions, n’oublie pas d’organiser un séjour culturel dans l’une des nombreuses grandes villes présentes dans la région montagneuse des Andes.
  • Et, si tu cherches le soleil, des plages de sable blanc et une eau turquoise, mets les voile en direction des îles paradisiaques du pays.

Lis la suite pour découvrir toutes les régions de Colombie.

👉 Tu veux en savoir plus sur la Colombie ? Répondre à tes questions sur la sécurité, le budget, les logements et les transports ? Savoir où aller et réserver les meilleures expériences ? Jette un œil à nos meilleurs conseils pour passer un bon séjour en Colombie.

Partenaire Local
Voyage sur mesure avec Mathieu
5.0

Depuis 2015, Tomplanmytrip recherche les meilleures agences locales en Colombie et te met en contact direct avec elles. Bénéficie d'une réduction de 5% avec l'agence de Mathieu !

Pros:
  • Voyager sans tracas en Colombie.
  • Expériences de qualité en Français.
  • Assistance 24/24.
Voir son profil Notre avis
Réserve avec des agences locales de confiance.

La région Andine : grandes villes et montagnes

La région andine est la zone centrale de Colombie, située dans la chaîne de montagnes de la cordillère des Andes. C’est la région la plus densément peuplée du pays, avec de multiples types de climats, de gastronomie, de musique et de danse.

Les départements de cette région colombienne

La région Andine comprend 10 des 32 départements de la Colombie. Voici une description de chacun d’entre eux, avec la capitale correspondante entre parenthèses.

Cundinamarca (Bogotá)

Situé sur la cordillère des Andes, ce département abrite la capitale du pays Bogotá. Il offre différents types de climat et de nombreuses villes et lieux d’intérêt à visiter, comme la cathédrale de sel de Zipaquira ; la cascade de La Chorrera (la plus haute de Colombie) à Choachi ; les lagunes de Tabacal, Sisga et Tomine ; la réserve naturelle d’El Chochal de Siecha, et de nombreux autres parcs naturels. Les gens sont moins extravertis que dans d’autres régions.

Antioquia (Medellín)

Ce département possède sa propre culture, avec des gens très sympathiques, une bonne gastronomie et de nombreuses activités possible à Medellín (chef lieu) et dans ses environs. Il ne faut pas manquer la piedra del peñol ou les magnifiques villages colonbiaux de ce département (Jericó, Jardín, Santa Fe de Antioquia), qui possède même une petite portion de la côte caraïbe. L’ambiance à Medellín est formidable et séduira tous les types de voyageurs.

Boyacá (Tunja)

Cette province est similaire à Cundinamarca en termes de climat et de paysage. Le célèbre lac Tota, le plus grand et le plus beau du pays, est situé à 3 015 mètres d’altitude sur la cordillère des Andes. Boyaca est la région qui compte le plus grand nombre de villes : 123. On y trouve également des sources d’eau chaude (Paipa) et des lieux historiques tels que les monuments Puente de Boyaca et Pantano de Vargas. Les gens sont timides mais amicaux et vivent dans de beaux villages coloniaux (Villa de Leyva, Mongui).

Caldas (Manizales)

Cette région fait partie de l’Eje Cafetero (la région des producteurs de café). Elle abrite également le volcan Nevado del Ruiz et de grandes sources d’eau chaude à haute altitude (plus de 3 000 m). Manizales, la capitale, est une ville coloniale avec d’excellents panoramas sur les paysages environnants et de nombreux étudiants universitaires.

Quindio (Armenia)

Quindio est un autre département de la région du café. Les petits-déjeuners sont réputés pour leur générosité et leur variété (ils ressemblent à un plateau-repas). Les gens sont très amicaux et serviables. Les endroits intéressants sont Valle del Cocora, avec de magnifiques palmiers de cire, le parc d’attractions Parque del Café et Filandia. Le paysage montagneux de la cordillère des Andes et le temps printanier toute l’année sont également des éléments à apprécier.

Risaralda (Pereira)

Encore un autre département faisant parti du triangle du café (Eje Cafetero) et outre les champs de café, celui-ci offre de merveilleuses sources chaudes, dont une cascade thermale en pleine nature près de la ville de Santa Rosa de Cabal. Les gens sont sympathiques, et toute la région est sûre et verdoyante.

Norte de Santander (Cucuta)

Le département se situe dans le Nord-Est du pays et borde le Venezuela. Le climat chaud, la bonne nourriture (riche en viande de bœuf et d’agneau) et la réputation de gens à forte personnalité sont typiques de cette région. Playa de Belen est considérée comme la plus belle ville de la région, à 200 km de Cucuta. Le parc naturel de Sisavita vaut le détour.

Santander (Bucaramanga)

Cette région du Nord de la Colombie a une ambiance totalement différente. Le Parque Nacional del Chicamocha offre des vues spectaculaires sur un canyon comparable au Grand Canyon aux États-Unis. Les aventuriers peuvent pratiquer des sports extrêmes à San Gil. La nourriture est variée, savoureuse et abondante.

Tolima (Ibague)

Tolima est une région connue pour ses festivals de musique typiques. Les tamales et la lechona (porc farci) sont les plats typiques de la région. Le Tolima se compose principalement de petites villes chaudes. Le canyon de Combeima et la montagne enneigée de Tolima et ses sources d’eau chaude, sont des endroits à visiter. L’Alto de Letras représente un énorme défi pour les cyclistes sur route en raison de sa forte déclivité.

Huila (Neiva)

Huila est un département faiblement peuplé dont la capitale est Neiva. Les visiteurs qui s’y rendent ne font que passer pour rejoindre le photogénique désert de Tatacoa ou les mystérieux sites archéologiques de San Agustin et Tierradentro. Tu trouveras également le parc national intéressant et peu connu de Cueva de Los Guácharos.

Culture de la région des Andes

Le comportement des habitants des hauts plateaux andins et leurs coutumes sont similaires, avec de subtiles différences selon les départements.

Gastronomie

La nourriture des hauts plateaux andins est riche et abondante. Elle varie d’un département à l’autre. Par exemple, Cundinamarca et Boyaca partagent leur amour pour les plats à base de pommes de terre ; Antioquia et la région du café sont passionnés par les haricots rouges ; Tolima aime le porc et Santander et Norte de Santander préfèrent le bœuf et l’agneau accompagnés de manioc.

Musique

Dans cette région, la musique a des expressions et des rythmes différents, essentiellement jouée avec des guitares et des tambours. Les danses typiques sont présentées lors des festivals dans les villes de la région. Bambuco, guabina, pasillo, torbellino et carranga sont quelques-uns des rythmes typiques.

Les gens

Comme indiqué ci-dessus, les habitants de Boyaca et de Cundinamarca sont plus timides et moins extravertis que ceux de l’Eje Cafetero et de Santander. Mais dans l’ensemble, les gens sont amicaux et serviables, même dans les grandes villes comme Bogotá et Bucaramanga. Les habitants de la région ont la réputation de travailler dur et d’avoir l’esprit d’entreprise.

Que faire dans la région andine : les meilleures expériences

Los Nevados santa isable glacier
  • C’est l’une des meilleures régions naturelles de Colombie pour organiser des treks de plusieurs jours. Contacte Eduardo si tu souhaites explorer le splendide parc national Los Nevados.
  • De nombreuses rivières puissantes dévalent les montagnes du pays. Tu as donc la possibilité de faire du rafting au départ de Medellín avec Jules.
  • Découvre l’histoire de la Colombie grâce à des tours historiques et aux musées que tu trouveras en majorité à Bogotá et Medellín.

Plus de 10 000 voyageurs ont déjà utilisé notre guide de voyage sur la Colombie.

J’explore la Colombie depuis 2015 et j’ai rassemblé toutes mes connaissances dans un E-book. Il est gratuit et accessible dès maintenant. 👇

Région des Caraïbes : la plus célèbre des régions naturelles colombiennes

Cette région comprend de belles plages, des forêts tropicales, la plus haute montagne de Colombie et un désert. Les habitants de cette région sont considérés comme les plus heureux (et les plus bruyants) du pays.

👉 À ne pas manquer : notre guide pour explorer la côte caraïbe en Colombie.

Départements de cette région de Colombie

La région des Caraïbes est composée de 7 départements.

Atlántico (Barranquilla)

Sa capitale, Barranquilla, diffère des autres villes des Caraïbes, comme Carthagène et Santa Marta, car elle n’est pas exactement sur la plage mais plutôt sur les rives du fleuve Magdalena, la plus grande voie navigable de Colombie. Cette capitale est également célèbre pour son carnaval, le deuxième plus grand du monde. Le pont Pumarejo (le plus long de Colombie), le château de Salgar (à 20 minutes de Barranquilla) et le Malecon sur le fleuve Magdalena sont des lieux d’intérêt.

Bolívar (Carthagène des Indes)

Carthagène des Indes est le joyau de la couronne de Bolivar. Ce n’est pas seulement le centre historique qui rend cette ville attrayante, mais aussi ses environs, comme les paradisiaques îles du Rosaire. Les habitants de Bolivar sont heureux et festifs et présentent un mélange de cultures africaines, indigènes et espagnoles qui influencent la musique, la danse et la cuisine.

Cesar (Valledupar)

Valledupar est sa capitale. Elle est célèbre pour son Festival de la Leyenda Vallenata, l’événement musical le plus important de l’année (le vallenato est un rythme joué à l’accordéon, aux tambours, à la guitare et à la guacharaca.) Cesar constitue également l’un des accès à la Sierra Nevada de Santa Marta. Il existe des excursions d’une journée à partager avec les communautés autochtones voisines.

Cordoba (Monteria)

Ce département regroupe la fin des montagnes de la cordillère des Andes Ouest, des plaines et des plages. Cordoba est traversée par le fleuve Sinu, l’un des plus importants du pays, qui fait vivre des dizaines de milliers de familles et inspire la culture de ses heureux habitants. Il existe un endroit où tu peux prendre un bain dans des piscines de boue volcanique.

La Guajira (Riohacha)

C’est le département le plus septentrional de la Colombie. C’est aussi le plus désert, avec des endroits remarquables comme Cabo de la Vela et Punta Gallinas. Il y a quelques communautés autochtones (les Wayuu) sur ce territoire inexploré et mystérieux. Malheureusement, la Guajira est l’une des régions les plus oubliées et les plus pauvres du pays, où la malnutrition infantile reste l’un des problèmes à résoudre. Les transports sont rares et c’est une destination typique pour les vrais aventuriers.

Magdalena (Santa Marta)

Le Magdalena abrite la ville historique de Santa Marta, la plus ancienne de Colombie. C’est également là que se trouve la Sierra Nevada de Santa Marta, l’une des plus hautes montagnes côtières du monde, avec le célèbre pic Cristóbal Colón, point culminant de la Colombie. Au pied de la Sierra, se trouve le Parque Tayrona, un magnifique parc naturel où tu pourras séjourner pendant plusieurs jours. Le trek de plusieurs jours vers Ciudad Perdida (la Cité Perdue) est l’une des expériences phare en Colombie.

Sucre (Sincelejo)

Tolu et Coveñas sont des destinations que les Colombiens aiment visiter sur la côte de la mer Caraïbe. Elles offrent de superbes plages et une infrastructure touristique décente. Ces endroits sont des alternatives moins chères aux plages plus fréquentées de Santa Marta et de Carthagène. Le service et l’attention portée au visiteur sont excellents. Le département compte de nombreuses “cienagas” ou lagunes grâce auxquelles les pêcheurs et les habitants du coin gagnent leur vie.

Culture de la région caraïbe

Les habitants de la côte caraïbe voient la vie différemment, d’une manière plus décontractée que dans le centre et le Sud du pays. Par conséquent, la musique, la fête et la danse sont typiques de la région côtière des Caraïbes. Les habitants de la région des Caraïbes sont amicaux et accueillants.

Gastronomie

La nourriture des Caraïbes est une combinaison de produits africains, espagnols, arabes (voire français) et locaux. Il en résulte des plats exquis à base d’agneau et de bœuf (Posta Cartagenera, et Friche, à Guajira, par exemple) et des aliments frits comme les bollos de yuca (rouleaux de manioc) et les arepa de huevo (galettes de maïs avec un œuf à l’intérieur.) Bien sûr, les fruits de mer des Caraïbes font aussi partie du régime. Je suis un grand fan de la Cazuela de Marisco.

Musique

La musique dans cette région vient de différents endroits. C’est le berceau de la cumbia, du vallenato et du mapale (un rythme et une danse africains avec des tambours). D’autres rythmes connus sont le porro, le bullerengue, le fandango et la gaita. Les Caribéens sont de grands danseurs. Ils ressentent la musique et utilisent tout leur corps de manière sensuelle, contrairement à Cali, où le jeu de jambes occupe une place centrale.

Les habitants

Les habitants des Caraïbes sont très extravertis et ouverts aux visiteurs. Ils transmettent de bonnes ondes et leur bonheur est contagieux. Leur optimisme est plus notoire que dans le reste du pays. Les origines ethniques sont autochtones, africaines et issues d’immigrants du Moyen-Orient au début du XXe siècle.

Que faire dans la région caribéenne : les meilleures expériences

  • C’est l’une des régions idéales de Colombie pour sauter d’île en île. Demande Aymeric.
  • Admire les paysages désertiques de La Guajira avec Paola.
  • Organise une randonnée jusqu’à la célèbre Cité Perdue avec l’agence de Fanny.

Région de l’Orénoque : vie de cow-boy et safari

La région de l’Orénoque est constituée de quatre départements qui occupent l’Est de la Colombie. Elle est connue pour son folklore unique, sa nourriture, ses safaris colombiens et ses traditions de type cow-boy.

👉 À lire absolument : notre guide pour explorer Los Llanos.

Départements de cette région de Colombie

Les plaines orientales (Los Llanos) se caractérisent par des rivières, une grande savane et une grande variété de faune et de flore. C’est aussi une région d’élevage de bétail.

Arauca (Arauca)

Arauca se trouve sur la frontière vénézuélienne au Nord et partage de nombreuses traditions avec ce pays voisin. Après avoir été frappée par des décennies de violence, l’Arauca s’efforce de devenir une région où l’écotourisme peut faire partie de son économie. Cette région offre une excellente nourriture, de la musique et des danses traditionnelles ainsi qu’un accueil chaleureux aux visiteurs. La magnifique rivière Arauca agrémente cette belle région de Colombie.

Casanare (Yopal)

Le Casanare est l’un des départements qui a connu la plus forte croissance au cours des 20 dernières années. Yopal, sa capitale, est un excellent point de départ pour organiser un safari dans les réserves naturelles voisines. Ses vastes plaines, inondées à la saison des pluies, sont idéales pour l’observation d’animaux et la photographie. Le Casanare partage de nombreuses caractéristiques avec l’Arauca, comme sa culture llanera unique.

Meta (Villavicencio)

Traditionnellement, le Meta a été le département le plus développé des quatre. En tant que visiteur, tu peux le voir dans les infrastructures routières et la taille des plantations de riz, de bananes et de palmiers. Villavicencio est devenue une grande ville avec un large éventail d’offres de divertissement, d’hôtels et de restaurants. Dans les environs, il est possible de visiter des ranchs où il est possible de voir les cow-boys dans leurs activités quotidiennes.

Vichada (Puerto Carreño)

Le Vichada est le département le plus isolé des quatre et, par conséquent, l’une des régions naturelles les plus sauvages. Tu devras prendre l’avion pour t’y rendre. Le scientifique et explorateur du XIXe siècle Alexander Von Humboldt a qualifié le Vichada de huitième merveille naturelle du monde. Cela est dû à la richesse de sa végétation et à son réseau de rivières. Le parc naturel El Tuparro est une merveille absolue.

Culture dans Los Llanos

Les habitants, ou llaneros, des quatre départements de la région l’Orénoque (Orinoquia) partagent presque les mêmes traditions. Ce sont des gens qui travaillent dur et qui ont de grandes valeurs en matière d’amitié et de sérieux dans les affaires.

Gastronomie

La viande est l’ingrédient principal du style de barbecue “mamona a la llanera”, qui consiste à clouer au sol des tiges de fer récouvertent de viande autour d’un gros feu. Pour que la viande soit tendre, le processus dure quelques heures. Les Llaneros ont également une passion pour les capibaras et autres animaux sauvages chassés, mais cette pratique s’est raréfiée au fil du temps.

Musique

Le joropo est le rythme et la danse typiques de toute la région. La harpe occupe le devant de la scène, accompagnée d’une petite guitare à quatre cordes appelée “cuatro” et de capachos, une sorte de maracas. Le Joropo est également une danse dans laquelle les hommes et les femmes tapent du pied sur le sol, un talent qui exige de la technique et une bonne condition physique.

Les habitants

Les Llaneros travaillent dur au ranch ou dans la savane lorsqu’ils rassemblent le bétail. Cette tâche peut leur prendre des jours. Les hommes et les femmes sont aussi accueillants que travailleurs.

Que faire dans les Llanos : les plus belles expériences

  • C’est l’une des meilleures régions naturelles de Colombie pour observer les animaux. Demande à Laura d’organiser ton safari.
  • Pars admirer Caño Cristales, cette incroyable rivière arc-en-ciel avec l’agence de Mathieu.

Région de la côte Pacifique : plages romantiques et baleines

Située à L’Ouest de la Colombie, la région Pacifique n’est pas facilement accessible. Elle est aussi moins développée que les villes côtières de la mer Caraïbe. Cependant, elle offre certains des plus beaux paysages du pays, des plages de sable noir vierges, des forêts et des rivières.

👉 À lire absolument : notre guide pour explorer la côte Pacifique.

Départements de cette région de Colombie

La région Pacifique regroupe 4 départements colombiens qui bordent tous l’océan.

Valle del Cauca (Cali)

Cali, la ville principale, est connue comme la capitale mondiale de la salsa. Des montagnes et des vallées verdoyantes entourent l’ensemble du département. Les principales cultures sont la canne à sucre, qui fait le paysage du département. La nourriture, la culture, le climat chaud et la gentillesse des gens font partie de la magie de cette partie de la région Pacifique.

Chocó (Quibdó)

Dans le Choco, 82 % de la population est d’origine africaine et 12 % autochtone. De plus, près de la moitié de la population a moins de 15 ans. C’est l’une des régions les plus humides du monde et une zone peu peuplée du pays. Elle possède de magnifiques plages et forêts vierges, dont une partie du Darien Gap. C’est le seul département qui donne à la fois sur la côte pacifique et la cote caraïbe.

Cauca (Popayán)

Située dans le sud-ouest du pays, cette région offre une variété d’attractions naturelles et archéologiques. Popayan, le chef-lieu de ce département, est connu pour sa célébration de Pâques et son centre historique. Le département s’est positionné comme une destination gastronomique grâce à un célèbre festival annuel de la gastronomie.

Nariño (Pasto)

Nariño est le département le plus au Sud de la région pacifique et il partage l’une de ses frontières avec l’Équateur. Il est connu pour ses paysages magnifiques, notamment ses lacs et ses volcans. Pasto accueille le Festival de Blancos y Negros, l’un des plus anciens et des plus importants du pays. Les cochons d’Inde font partie du régime alimentaire de Nariño.

La culture sur la côte Pacifique

Entre le délicieux riz à la noix de coco, les haut-parleurs géants et les sorties de pêche, tu auras de quoi t’enthousiasmer.

Gastronomie

La région Pacifique est la plus variée en termes de nourriture. La cuisine du Choco est fortement influencée par ses racines africaines, tandis que celle de Cauca est une fusion de cultures et de gastronomie internationale. La cuisine de Nariño est similaire à celle d’autres régions de Colombie, comme Cundinamarca et Boyaca, où la pomme de terre est essentielle.

Musique

Comme la nourriture, les influences musicales dans les trois départements sont opposées. La musique du Choco est riche en tambours avec une prépondérance pour la percussion, tandis que le Cauca et le Nariño ressemblent aux rythmes de la région andine. La musique du Cauca utilise des marimbas, des tambours et des flûtes.

Les habitants

Les habitants du Cauca et Choco sont plus ouverts et extravertis que ceux de Nariño, où les gens sont plus timides en raison du climat plus frais et des traditions. Cependant, Nariño possède également des plages et une population d’origine africaine dans des endroits tels que Tumaco, dans le Sud de la Colombie.

Que faire sur la côte Pacifique : les plus belles expériences

  • Cherche un charmant petit écolodge sur la plage et laisse les équipes s’occuper de tout. J’adore les plages autour de Guachalito ou El Valle.

Région amazonienne : l’une des régions naturelles colombiennes les plus sauvages

Environ 10% du territoire total de l’Amazonie est situé dans ce pays d’Amérique du Sud.

👉 À lire absolument : notre guide pour explorer la forêt amazonienne en Colombie.

Les départements de cette région de Colombie

La région de l’Amazonie colombienne est divisée en cinq départements, dont certains subissent des influences différentes selon les régions voisines.

Amazonie (Leticia)

Le seul moyen de se rendre à Leticia, chef lieu du département, est l’avion. Il n’y pas de liaisons routières avec la partie centrale du pays. Il est bordé par le Pérou (à l’ouest) et le Brésil (au sud et à l’est). Se rendre en Amazonie, c’est se couper du monde que l’on connaît et faire l’expérience de la grandeur de la nature dans sa forme la plus sauvage. Les excursions en bateau sur le fleuve Amazone et les séjours époustouflants dans des écolodges isolés ou dans des communautés autochtones sont les meilleurs moyens d’en profiter.

Caqueta (Florencia)

Frappés par la violence pendant des décennies, les habitants de ce département ont décidé de prendre un nouveau départ et d’offrir aux visiteurs une expérience de vie authentique à travers leur cuisine, leur culture, leurs sites d’intérêt et leurs région naturelle. Rivières, cascades, faune et gastronomie te feront tomber amoureux de ce diamant brut.

Guainia (Inirida)

Même pour les Colombiens, Guainia est l’une des régions naturelles les moins connues car on n’y accède que par avion. Les Cerros de Mavecure, monolithes rocheux au milieu des plaines entourées par la rivière Inirida, sont à visiter (en bateau).

Guaviare (San Jose del Guaviare)

Le Guaviare était encore un autre département du Sud de la Colombie frappé par la violence de la guérilla. Cependant, c’est aujourd’hui un endroit qui donne accès à de nombreuses merveilles naturelles, comme les peintures rupestres vieilles de 12 000 ans de Cerro Azul, le parc national de Chiribiquete, des tunnels naturels et Caño Sabana, une alternative moins impressionnante mais aussi moins chère à Caño Cristales.

Putumayo (Mocoa)

Ce département est situé dans le Sud de la Colombie. Il a des frontières avec l’Équateur et le Pérou. À six kilomètres de Mocoa, chef lieu du département Putumayo, se trouve El fin del Mundo (la fin du monde), un endroit préservé au milieu de la jungle avec une cascade de 75 mètres de haut. Grottes, rivières, piscines naturelles et nombreuses espèces animales en font l’un des départements les plus remarquables.

La culture en Amazonie

Ces départements ont beaucoup de choses en commun, comme les différentes communautés autochtones (Huitotos, Ticunas, Macunas, Mirañas, Boras) et des traditions spécifiques.

Gastronomie

Les poissons frits ou les soupes de poissons sont prédominants dans de nombreux endroits de l’Amazonie. Ils accompagnent ces plats de manioc ou de banane plantain frit ou cuit à la vapeur. Les départements qui partagent des frontières avec l’Orénoque ont développé un amour pour la viande cuite à la façon des cow-boys colombiens. Le piment fort et les œufs de tortue font également partie de leur alimentation.

Musique

Les communautés autochtones de cette région ont une influence importante sur la musique jouée en Amazonie. Ces sons sont produits par des tambours et des flûtes fabriqués à partir d’éléments naturels. Les départements qui partagent des frontières avec l’Orénoque et la région andine ont repris certains de leurs rythmes, comme le joropo (des Llanos) et le bambuco, un rythme typique de Tolima et Huila.

Les habitants

On ne peut rencontrer que certaines des communautés autochtones de la région amazonienne. Celles qui sont ouvertes au public sont accueillantes mais un peu timides. La population non autochtone est plus ouverte et amicale. Ils sont très fiers de leurs ancêtres et sont prêts à partager leur culture avec les voyageurs.

Que faire en Amazonie : les meilleurs expériences

  • C’est l’une des meilleures régions de Colombie pour organiser une aventure sauvage. L’écolodge géré par Axel sera idéal pour une expérience en pleine jungle primaire.
  • Explore les trésors cachés autour de San José del Guaviare avec Julian.

Région insulaire : paradis lointains

Les régions naturelles de la Colombie comprennent plusieurs îles siuées dans l’océans pacifique et la mer caraïbe.

Les îles principales

La plupart des îles colombiennes sont paradisiaques.

Archipel de San Andrés (les îles de San Andres, Providencia et Santa Catalina)

Ces deux îles sont connues pour la magnifique mer aux sept couleurs qui les entoure. San Andres est une île où l’on peut séjourner quelques jours, avec beaucoup de resorts et une vie nocturne animée. Providencia et Santa Catalina sont plutôt destinées aux voyageurs à la recherche d’une atmosphère paisible et peu touristique. Les habitants parlent espagnol, anglais et leur propre créole.

Bolivar (archipel du Rosaire et archipel San Bernardo)

Dans le département Bolivar, à une quarantaine de kilomètres au large de Carthagène, se trouvent l’archipel du Rosaire. Isla Grande et Isla Baru sont les plus connues du public. Toutefois, de nombreuses autres îles composent cet archipel aux allures paradisiaques sous fond de plage de sable blanc et eau turquoise. Situées à une quarantaine de kilomètres au Sud des îles du Rosaire se trouvent les îles San Bernardo. Isla Tintipan et Isla Mucura sont les plus connues du public pour l’ambiance vacances de rêve et leurs hébergements permettant de recevoir des touristes. Ces deux archipels appartiennent au parc naturel des îles coraliennes du Rosaire et de San Bernardo.

Cauca (Isla Gorgona)

Cette île de l’océan Pacifique a été une prison de 1960 à 1984 pour les détenus les plus dangereux. Elle est ensuite devenue un parc national protégé par les autorités et constitue l’un des petits secrets les plus étonnants de Colombie. Il est possible de s’y rendre en bateau et de séjourner sur l’île, où tu pourras voir les ruines de l’ancienne prison, prendre des douches dans une cascade naturelle, te promener (attention aux serpents), voir des baleines à bosse et faire de la plongée.

Valle del Cauca (île Malpelo)

Cette île se trouve à 500 km de la côte colombienne. Si tu es un adepte de la plongée parmi les requins-marteaux et les requins-baleines, Malpelo est l’endroit où aller dans l’océan Pacifique colombien.

Culture des insulaires

Les habitants des îles de la côte pacifique et de la côte caraïbe colombienne sont des gens sympathiques. Ils vivent du tourisme et ont donc l’habitude de recevoir des visiteurs étrangers.

Gastronomie

L’alimentation dans les îles San Andres et San Bernardo est basée sur les produits de la mer, le poisson, mais aussi les bananes plantains, la noix de coco et le manioc. Le régime alimentaire est similaire dans les îles du Pacifique, avec toutefois quelques nuances en termes de préparation.

Musique

Les racines africaines de ces îles se reflètent dans la musique. Le reggae, le calypso, le currulao et la salsa sont des rythmes et des danses populaires.

Les habitants

La plupart des insulaires sont des descendants d’Africains. Ils ont leurs propres croyances religieuses, entre catholiques, protestants et croyances anciennes. Les gens sont aimables et festifs.

Que faire dans la région insulaire de Colombie : les plus belles epxériences

En résumé sur les régions de Colombie

Pour rendre ton voyage encore plus intéressant, je te conseille d’abord de te renseigner sur l’atmosphère et les caractéristiques de ces 6 régions géographiques de la Colombie.

Tu te rendras vite compte qu’elles sont très différentes les unes des autres et que chacune d’entre elles mérite une attention particulière.

Les 8 meilleures expériences à ne pas manquer

Caño Cristales La Macarena

Visiter Caño Cristales
(La plus belle rivière du monde)

Pozos naturales San Jose del Guaviare

Explorer San José del Guaviare
(Hors des sentiers battus)

Sections Tomplanmytrip

INFORMATIONS : MERCI DE NOTER QUE CERTAINS LIENS SONT DES LIENS D’AFFILIATION, SANS AUCUN COÛT SUPPLÉMENTAIRE POUR TOI. Cela signifie que JE GAGNE UNE PETITE COMMISSION SI TU FAIS UNE RÉSERVATION.
C’EST UN GESTE SYMPA POUR NOUS REMERCIER DES NOMBREUSES HEURES QUE NOUS CONSACRONS À TOMPLANMYTRIP 🙂

J'ai rejoint Thomas dans cette aventure colombienne en 2018. Ensemble, nous mettons en avant des entreprises colombiennes fiables et de qualité pour te permettre de vivre les meilleures expériences en Colombie.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.